Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 05:53


 

Mort dans la rue

 

Comme d’habitude, il allait dormir dans la rue…

Son chien tapi auprès de lui.

Comme d’habitude le froid sera vite accru,

A moins que tombe la pluie.

 

Soir de novembre sans pitié pour les exclus !

Que montre ta lumière pâle ?

Un visage rougeaud sous des pattes velues,

Un corps recouvert d’habits sales.

 

Il est étalé sur le trottoir, sans pudeur,

Dans son manteau pour couverture.

Il est sans illusion, il n’est plus quémandeur,

Ce soir, c’est fini l’aventure…

 

Las d’implorer il a cessé de regarder…

…n’entend plus les bruits de la ville.

Il méprise la faim qu’il ne peut amender.

Qu’importe son air incivil.

 

Les gens passent pressés détournant le regard,

Feignant d’ignorer l’infortune,

Craignant l’apitoiement sous les yeux hagards.

Oh ! que nul regret n’importune !

 

Puis le froid saisit d’un lâche engourdissement .

Le vagabond va s’endormir…

S’abandonner et dormir… glisser, sans tourment.

Ainsi passa-t-il sans gémir.

 

Par plainte le chien fit office des morts .

Ce fut toute la différence .

Montrant des sentiments, on eut quelques remords,

Vite effacés d’indifférence…

 

On parle souvent des morts dans la rue quand il fait froid,

mais  en réalité on meurt toute l’année…

On meurt d’affaiblissement,

De manque de sommeil,

D’être inutile,

..que personne n’attend rien de nous .


 

Ce poème est écrit par mon ami  Albert Blanchard, auteur de Nantes..


"On meurt, devant les regards qui se détournent.

En fait, la mort vient profondément du manque de lien social,

Et là-dessus on est tous concernés.,

Cécile Roca

sur France-Inter"

 

hiver 2012-3

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tanya 11/02/2012 22:37


merci pour ce très beau et très réaliste poème..j'en suis toute émue.. Je ne supporte plus la détresse et la souffrance humaine et animale ..Peut être  qu'il y en a trop , toujours plus, et
encore et encore ...


bisous enneigés

Mamoune 12/02/2012 09:14



je crois que nous sommes tous à penser la même chose, mais personne n'éradique ce mal , celui du manque de travail etl l'argent qu'on nous pompe de plus en plus ..merci pour ton passage...gros
bisous et bonne journée dans ton île de beauté..



Chronique 11/02/2012 15:07


Bonjour Mamoune


Un texte criant de vérité...... je ne peux que constater tout comme Marc que rien n'a été fait pour remedier à cela  malgré des promesses faites.....Je trouve d'ailleurs indécent qu'il
puisse se représenter.... Merci de nous faire découvrir les textes de ton ami....


Belle journée à toi


Gros bisous


Chronique

Sabine 11/02/2012 11:47


Oui, mamoune, des hommes meurent chaque jour de l'année, et ...pas forcément du froid !


Le froid, ça fait peur quand on veut se donner bonne conscience alors, aux périodes critiques comme celles que nous vivons, on diffuse on diffuse ....pour avoir l'air pas si inhumain, l'air de
s'en occuper quand même !


Mais, tout le restant de l'année ...que deviennent humainement tous les exclus, qui souffrent de TOUT : leurs souvenirs, leurs échecs, leur rejet, et, enveloppant tout ceci : L'INDIFFERENCE !


Cette indifférence qui est la plus sournoise et douloureuse des souffrances !


Merci, MERCI pour eux ....Ton poème est grandiose !


Mille bisous : Sabine.


 

Mamoune 11/02/2012 12:15



l'indifférence, oui, j'ai publié un article cet été sur cela, puis récemment une citation, j'ouvre ma porte et mon coeur lorsque je suis confrontée à cette situation...


les politiques veulent, promettent , et je crois surtout qu'ils ont beaucoup trop à faire pour prendre cette  place ou la garder , que de s'occuper de ces pauvres gens que nous sommes! tant
que notre travail leur rapporte des revenus nécessaire à leur confort, tout ira bien!


et là, je suis consciente, qu' à notre niveau, nous ne pouvons qu'aider encore ces malheureux pour  ceux qui 'laccèptent..


j'assume mes écrits...


voici le lien demon  article sur l'indifférence , si tu désires le visiter.


http://mamoune.marie.over-blog.com/article-l-indifference-82667910.html


merci Sabine  pour ce commentaire qui me touche...gros bisous..



jojo de radon 11/02/2012 06:57


dans mon boulot je cotoye rien que des personnes en difficulté et je suis confonté à la misère et à la détresse des gens et c'est terrible


bises

tipanda 10/02/2012 23:04


Elle te tue à petit feu, l'indifférence... Quand on me parle des morts de la rue, c'est cette vieille chanson de Gilbert Bécaud qui me revient à l'esprit.


Amitiés aux deux et quatre pattes.

Présentation

  • : Le blog de Mamoune
  • Le blog de Mamoune
  • : Le blog d'une jeune mamie de 50 ans... je vais vous faire voyager dans mon univers de couture, cuisine et de mamie!
  • Contact

Profil

  • Mamoune
  • Jeune mamoune dynamique,manifestant des signes de curiosité, créatrice, intellectuelle, et philosophique.j'aime le contact, écouter, partage et  transmettre mes connaissances
  • Jeune mamoune dynamique,manifestant des signes de curiosité, créatrice, intellectuelle, et philosophique.j'aime le contact, écouter, partage et transmettre mes connaissances

Recherche

Mamoune chez Hellocoton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez mamoune-marie sur Hellocoton